Mariage et décohabitation dans deux sociétés rurales (XIXe-XXe siècles). Frères et sœurs : rivaux ou solidaires?

Hilde Bras*, Muriel Neven

*Bijbehorende auteur voor dit werk

OnderzoeksoutputAcademicpeer review

Samenvatting

Mariage et décohabitation dans deux régions rurales (XIXe-XXe siècles) Frères et sœurs: rivaux ou solidaires? Hilde BRAS* et Muriel NEVEN** 1. Frères et sœurs: des destins liés? Hypothèses sociologiques et micro-économiques Jusqu’au milieu du XXe siècle dans les sociétés occidentales, la plupart des individus ont grandi entourés par un nombre de frères et sœurs plus élevé qu’aujourd’hui. Ceux-ci formaient souvent une génération intermé- diaire de pseudo-parents qui prenaient soin des plus jeunes (Pollack 2002). Ils jouaient un rôle important dans la réalité quotidienne du passé, tant sur le marché de l’emploi que sur le marché matrimonial, sans oublier leur influence sur les migrations de travail et leurs stratégies de cohabita- tion dans la vieillesse lorsqu’ils n’avaient pas de conjoint (Wall 1996; Janssens 1993: 184-185; Cashmere 1996; Stavenuiter 1993: 84-85). Les germains formaient – et forment toujours d’ailleurs comme le montrent plusieurs chapitres à la fin de cet ouvrage – un microcosme fascinant. Un de leurs aspects les plus intriguant réside dans leur «unité dans la diffé- rence» (Davidoff 1995: 209). Ils sont égaux dans la mesure où ils parta- gent un «background» commun, des souvenirs d’enfance, des ressources familiales similaires et des traditions familiales spécifiques. Ils sont diffé- rents par leur sexe, leur âge et leur rang de naissance, ce qui génère par- *
Originele taal-2French
TitelLes Fratries. Une démographie sociale de la germanité
RedacteurenM. Oris, G. Brunet, E. Widmer, A. Bideau
Plaats van productieBern
UitgeverijPeter Lang
Hoofdstuk6
Pagina's181-218
Aantal pagina's38
ISBN van geprinte versie978-3-0352-0100-0
StatusPublished - 2007
Extern gepubliceerdJa

Citeer dit